Les services vidéo avancés dans le monde

by
Nous assistons sans conteste à la fois à un développement de nouveaux services vidéo (en ligne, à la demande) et à une consommation vidéo qui devient de plus en plus en tous lieux, en tous temps, à la demande, et sur des équipements multiples. D’où deux questions posées dans cette étude :
  1. Quelles est la situation à l’international, notamment sur les pays les plus développés ? Et quelles en sont les tendances ?
  2. Comment la France se positionne-t-elle ? Est-elle en avance ? Ou accuse-t-elle des retards ? Si oui, lesquels ?
Nous avons balayé l’ensemble des services vidéos disponibles pour fournir un éclairage international : IPTV, vidéos en ligne, services vidéo premium (VOD, SVOD, téléchargement définitif. ), services avancés de télévision (télévision à la demande, télévision sociale, vidéo en streaming…). Ce faisant, nous mettons en évidence les nouveaux comportements d’écoute (multi-écrans, multi-tâches, à la demande, à la chaîne ou binge watching).

La France à la pointe, oui mais…

Si la France bénéficie d’une situation inédite mondialement avec l’essor de l’IPTV qui a apporté avec lui nombre d’innovations dans les foyers en matière de télévision (vidéo à la demande, télévision de rattrapage, enregistreur numérique, TV connectée, etc.), elle enregistre des difficultés sur la vidéo premium (DVD/Blu-ray, VOD, SVOD, EST), et pâtit d’un développement insuffisant des accès Internet très haut débit (supérieur ou égal à 10 Mbps). Ce qui risque d’hypothéquer les nouveaux services audiovisuels à terme : multi-pièces, multi-écrans, service vidéo OTT, VOD ultra-haute définition (UHD 4K et 8K), etc.

L'IPTV dans le monde

Sommaire de l’étude

  1. Synthèse de l’étude
    • Un paysage audiovisuel remanié
    • De nouveaux comportements
    • Le positionnement de la France
  2. État de l’art de l’équipement
    • Smartphones
    • Tablettes tactiles
    • Téléviseurs connectés
    • Console de jeu de salon
  3. État de l’art des accès
    • Haut débit fixe
    • Haut débit mobile
    • Perspectives des accès
  4. État de l’art des services vidéo
    • IPTV
    • Vidéos en ligne
    • Vidéos premium
    • Télévision avancée

Étude parue en juillet 2014, 112 pages
110 graphiques et tableaux
Sommaire détaillé

La 4D ou les nouvelles perspectives du cinéma

by

Sentir son siège vibrer lors d’une scène d’action au cinéma ou éprouver une sensation de chaud lorsqu’un personnage traverse un incendie, telles sont les sensations proposées par les séances de cinéma dites « 4D ». La 4D repose sur le déclenchement d’effets sensoriels « physiques » au cours de la projection d’un film : mouvement, souffle, diffusion de brume, d’odeurs, etc. L’objectif est d’accentuer l’immersion du spectateur dans le film par une expérience sensorielle sophistiquée. Si ce type de projection existe depuis un certain nombre d’années dans les parcs d’attractions tels le Futuroscope, son apparition dans plusieurs circuits de cinéma classiques constitue un fait nouveau dans l’exploitation cinématographique.

Dans sa dernière étude, le cabinet Scholè Marketing dresse un panorama de ce marché émergent et fournit des pistes pour apprécier ses perspectives de développement.

Lire la suite

WP LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com