Les communications unifiées : quels apports pour les entreprises ?

by

Livre blanc pour le compte d’Apps2Com

Cela fait près de 10 ans que l’on évoque les communications unifiées en entreprises.

Force est de constater, malgré les multiples présentations et livres blancs qui se sont succédés, que le concept en demeure encore quelque peu mystérieux du point de vue des entreprises. De même, ce sont souvent les très grands comptes qui en bénéficient alors que les entreprises moyennes ou petites en restent aux outils de communication classiques que sont le téléphone ou le mail.

Nous voudrions partager une conviction : les communications unifiées vont se déployer et toucher à terme toutes les entreprises. Parce que les individus ou les jeunes générations introduisent de nouveaux supports en entreprises comme la messagerie instantanée ou les réseaux sociaux. Parce que les outils traditionnels sont saturés – voyez l’inflation de mails quotidiens que nous devons traiter. Parce qu’enfin les nouvelles formes de commercialisation (services dans le « cloud » avec un paiement à l’usage) rendent aujourd’hui l’implémentation de nouveaux services bien plus aisée dans les entreprises que l’installation des PABX hier.

Ces nouveaux outils sont source de productivité dans l’entreprise en décuplant la capacité à joindre des prospects ou à faire travailler ensemble des partenaires distants. Et ils sont nécessaires pour que l’entreprise entre de plain-pied dans la transformation digitale.

 

Unified Communications – Source Mitel

Livre blanc : regards d’experts sur l’arrêt du RTC

by

Impact sur les entreprises et conséquences sur l’écosystème

Pour le compte du CDRT (Club des Dirigeants Réseaux et Télécoms), Scholè Marketing a élaboré un livre blanc sur l’impact de l’arrêt du RTC pour les entreprises.

Orange, (ex. France Télécom), a annoncé le 18 février 2016, qu’il allait procéder à l’arrêt du réseau historique d’acheminement des communications téléphoniques, le Réseau Téléphonique Commuté (RTC).

Construit autour des années 80, le réseau téléphonique commuté (lignes analogiques et numériques[1]) est basé sur une technologie en fin de vie. Selon l’opérateur historique, les constructeurs et équipementiers ne fabriquent plus les commutateurs, et les salariés ne sont pas formés à cette technologie. En sorte que la maintenance est coûteuse, et de plus en plus difficile avec une qualité de service qui risque de chuter.

Figure 1 : CALENDRIER D’ARRET DU RTC – SOURCE ORANGE

En parallèle, la Voix sur IP a pénétré largement les foyers via les box multi-services (ou multiplay) des fournisseurs d’accès Internet. Et au troisième trimestre 2016, sur 39 M d’abonnements au téléphone fixe (grand public et entreprises), on compte 27,2 M d’abonnements en Voix sur IP (70 %), et seulement 11,8 M d’abonnements téléphoniques en RTC (30 %).

La France compte 4,7 M d’entreprises, dont 3,3 M d’entreprises sans salariés[1]. L’Arcep[2] comptabilise 9,4 M d’abonnements à la téléphonie fixe par les entreprises, soit 2 abonnements par entreprise en moyenne.

Quels sont les usages en entreprises pour les accès analogiques et numériques ? Ces usages sont relativement nombreux comme on le voit dans le tableau ci-dessous.

Tableau 1 : USAGES DU RTC DANS L’ENTREPRISE – SOURCE SCHOLÈ MARKETING

Observatoire des télécoms en entreprises 2016

by

Observatoire des Télécoms en Entreprises, 10ème édition

Les résultats de la 10ème édition de l’Observatoire des Télécommunications en entreprises sont parus

Après une année 2013 marquée par un recul net des intentions d’investissements,  une reprise timide en 2014, et des intentions d’investissement en nette hausse en 2015, qu’en est-il de 2016 ?

  • Les entreprises investissent-elles à nouveau dans les solutions de communication ? Si oui, sur quelles solutions ?
  • Après 10 ans, qu’en est-il de l’IP Transformation des entreprises ? Existe-t-il encore des freins au passage à l’IP des entreprises ?
  • Quelle progression pour le Cloud PBX ? Va-t-on vers une externalisation des solutions télécoms d’entreprise ?
  • La téléphonie mobile prend-elle le pas sur la téléphonie fixe ?
  • Quel est le taux d’adoption des nouveaux outils de communication : messagerie instantanée, softphones, réseaux sociaux, logiciels de vidéo ou webconférence, etc. ?
  • Les communications unifiées se généralisent-elles dans les entreprises ?
  • Quelle perception du WebRTC dans les entreprises ?

Objectifs

  • Fournir aux acteurs du marché une vue d’ensemble de l’équipement en solutions de communication des entreprises : téléphonie fixe,téléphonie mobile, communications électroniques et solutions de communications unifiées.
  • Établir des prévisions de marché à partir des intentions d’investissement/achat déclarées.

Nous réalisons une enquête téléphonique de plus de 200 questions auprès de1000 entreprises segmentées par taille, secteur, zone géographique pour une parfaite représentativité.

Thèmes de l’enquête

  • Accès Data
  • Équipement informatique
  • Équipement de téléphonie fixe (Box DSL, PBX, IPBX, Centrex, Routeur IP, PBX virtualisé, postes filaires, DECT, Wifi, micros-casques…)
  • Équipement nomade (PC portable, GSM, smartphone, tablette, clé 3G) et détail des contrats GSM (globaux, GSM inclus, “sim-only”, etc.)
  • Équipement en Conferencing (salles et soft)
  • Équipement en solutions informatiques de communication (mails, IM, serveur de messagerie, réseaux sociaux, téléphonie logicielle, etc.)
  • Équipement en outils collaboratifs (partage de documents, agenda partagé, annuaire mutualisé)
  • Passage à la ToIP et retour d’expérience
  • Parts de marché des offreurs : FAI, constructeurs PBX, intégrateurs, opérateurs Centrex, opérateurs fixes, opérateurs mobiles, constructeurs de micros-casques, fournisseurs de services d’audioconférence, fournisseurs de solutions informatiques, de communications unifiées, etc.
  • Intentions d’investissement (téléphonie, solutions de communication), intentions de changement d’opérateur

Communications Entreprises

Les entreprises en attente de la fibre optique

by

Observatoire du très haut débit fixe en entreprise

Dans le cadre du plan Très Haut Débit, il est prévu que le très haut débit soit offert à 100% de la population à l’horizon 2022.

Qu’en est-il des attentes des entreprises en matière de fibre optique et de très haut débit ? Quels sont les obstacles à la généralisation du très haut débit ?

Près de la moitié des entreprises intéressées par le très haut débit

Si les entreprises se révèlent généralement prudentes face à l’innovation technologique, près de la moitié d’entre elles sont intéressées ou très intéressées par la fibre optique et le très haut débit. Et la plupart des entreprises souscriraient à des offres de fibre optique si elles étaient éligibles.

Le marché semble donc mûr pour passer rapidement à la fibre optique si les offres proposées s’avèrent attractives.

Objectifs de l’enquête

  1. Mesurer le degré de préparation (et de connaissance) des entreprises à l’abandon prochain de la boucle locale cuivre (BLC),
  2. Faire l’inventaire des entreprises et des équipements (volumétries) dépendant de la boucle locale cuivre,
  3. Mesurer l’intérêt et l’appétence des entreprises pour la fibre optique.

thd

Méthodologie

L’étude s’appuie sur une enquête téléphonique auprès d’un échantillon représentatif  de 1.000 entreprises, afin de mesurer leurs usages spécifiques et de comprendre leurs attentes. Nous interrogeons les établissements pour disposer d’une bonne représentation des inventaires disponibles (accès, usages spécifiques BLC).

Schéma simplifié de l’enquête

  1. Inventaire des accès en entreprises
  2. Inventaire des services spécifiques faisant usage de la boucle locale cuivre
  3. Autres besoins spécifiques nécessitant la boucle locale cuivre
  4. Intentions de migration des applications spécifiques vers le haut débit ou le très haut débit
  5. Connaissance et intérêt pour la fibre optique
  6. Notoriété du Plan Très haut Débit du gouvernement

Baromètre de la mobilité en entreprise 2015

by

A partir d’une enquête approfondie auprès de 1.000 entreprises, représentatives de la population des entreprises en France de 1 salarié et plus, et 600 travailleurs sur écran, Scholè Marketing mesure la pénétration des terminaux nomades en entreprise, ainsi que les usages mobiles effectifs des salariés.

Comme prévu, le smartphone dépasse le GSM dans les entreprises

69% des salariés (travailleurs sur écran) sont équipés d’un téléphone mobile au travail. C’était déjà perceptible l’année dernière, et c’est confirmé cette année : il y a désormais plus de salariés équipés de smartphones que de GSM traditionnels. Les entreprises s’équipent en tablettes tactiles, et le BYOD (Bring Your Own Device) touche à des degrés divers 40% des salariés.

Equipement mobile des salariés

Problématiques de l’étude

Parmi les problématiques traitées :

  1. Comment le développement du GSM dans l’entreprise s’articule-t-il avec le parc existant de téléphones fixes ? Y a-t-il duplication des équipements pour une même personne ou au contraire substitution, les GSM tendant à remplacer les téléphones fixes?
  2. Quel est le poids du nomadisme et du télétravail en entreprise ? Ce poids va-t-il aller croissant favorisant de fait les outils nomades (PC portable, smartphone, tablette) ?
  3. Le « Bring Your Own Device » (BYOD) semble s’installer durablement comme tendance de fond dans l’entreprise. Si les entreprises fournissent dans la grande majorité des cas les téléphones mobiles pour leurs salariés travaillant sur écran, il semble que ceux-ci apportent majoritairement leur équipement personnel dans le cas d’un smartphone ou d’une tablette. Ce phénomène est-il amené à se renforcer à l’avenir?

Sommaire de l’étude

  1. Equipement IT des entreprises
    • Téléphonie fixe et PBX
      • Postes fixes
      • Micro-casques
      • Solution de communication
    • Equipement mobile
      • GSM
      • Smartphone
      • Tablette
      • Clé 3G/4G
    • Articulation fixe mobile
    • Nature des contrats souscrits
      • Services
      • Contrat globaux/contrats individuels
      • Mobile compris ou “sim-only”
    • Intentions d’investissement des entreprises
      • Intentions d’investissement et horizon
      • Type de terminal
      • Intention de changer d’opérateur mobile
      • Raisons du changement d’opérateur
    • Présence des acteurs
      • Opérateurs mobiles
      • OS mobiles
  2. Contexte de travail des salariés
    • Configuration du lieu de travail
    • Répartition du temps de travail
    • Travail en mobilité
    • Télétravail
    • Pratiques de la réunion
  3. Usage des terminaux mobiles
    • Equipement mobile des travailleurs sur écran
      • GSM, smartphone, tablette tactile, PC portable, clé 3G/4G
      • Fonction statutaire des terminaux
    • Téléphone mobile
      • Abonnements smartphones
      • Fonctionnalités utilisées sur téléphone mobile
      • Applications professionnelles utilisés sur téléphone mobile
      • Part des conversations téléphoniques sur téléphone mobile
      • Le mobile concurrence-t-il le fixe ?
  4. Usage des terminaux personnels
    • Usage d’un terminal nomade au travail
    • Selon le profil des collaborateurs
    • Intentions d’usage d’un terminal personnel
    • Freins à l’utilisation d’un terminal personnel
    • Contributions des entreprises aux terminaux personnels
    • Coût de l’abonnement individuel

Observatoire des Télécoms en Entreprises 2015

by

Les entreprises redoublent d’investissements en 2015

Après une année 2013 marquée par un recul net des intentions d’investissements,  une reprise timide en 2014, les entreprises affichent des intentions d’investissement en très nette hausse en 2015.

Intentions d'investissements des entreprises

Objectifs

  • Fournir aux acteurs du marché une vue d’ensemble de l’équipement en solutions de communication des entreprises : téléphonie fixe,téléphonie mobile, communications électroniques et solutions de communications unifiées.
  • Établir des prévisions de marché à partir des intentions d’investissement/achat déclarées.

Nous avons réalisé une enquête téléphonique de plus de200 questions auprès de1000 entreprises segmentées par taille, secteur, zone géographique pour une parfaite représentativité.

Thèmes de l’enquête

  • Equipement informatique
  • Equipement de téléphonie fixe (Box DSL, PBX, IPBX, Centrex, Routeur IP, PBX virtualisé, postes filaires, DECT, Wifi, micro-casques…)
  • Equipement nomade (PC portable, GSM, smartphone, tablette, clé 3G) et détail des contrats GSM (globaux, GSM inclus, “sim-only”, etc.)
  • Equipement en Conferencing (salles et soft)
  • Equipement en solutions informatiques de communication (mails, IM, serveur de messagerie, réseaux sociaux, téléphonie logicielle, etc.)
  • Equipement en outils collaboratifs (partage de documents, agenda partagé, annuaire mutualisé)
  • Passage à la ToIP et retour d’expérience
  • Parts de marché des offreurs : constructeurs PBX, intégrateurs, opérateurs Centrex, opérateurs fixes, opérateurs mobiles, constructeurs de micro-casques, fournisseurs de services d’audioconférence, fournisseurs de solutions informatiques, de communications unifiées, etc.
  • Intentions d’investissement (téléphonie, solutions de communication), intentions de changement d’opérateur

L’étude est disponible dans son intégralité, ou sous forme de module, ou enfin à l’indicateur.
Communications Entreprises

Baromètre de la mobilité et du nomadisme 2014

by

A partir d’une enquête approfondie auprès de 1.000 entreprises, représentatives de la population des entreprises en France de 1 salarié et plus, et 600 travailleurs sur écran, Scholè Marketing mesure la pénétration des terminaux nomades en entreprise, ainsi que les usages mobiles effectifs des salariés.

Comme prévu, le smartphone dépasse le GSM dans les entreprises

72% des entreprises de 1 salarié et plus sont dotées d’un ou plusieurs équipements mobiles (hors PC portable) contre 91% équipées de téléphones fixes. C’était déjà perceptible l’année dernière, et c’est confirmé cette année : il y a désormais plus d’entreprises équipées de smartphones que de GSM traditionnels. Pour les smartphones, iOS demeure préféré à Android à l’inverse du marché grand public. Enfin, les formules d’abonnement “sim-only” font une percée remarquée chez les petits comptes.

Equipt_Nomade

Problématiques de l’étude

Parmi les problématiques traitées :

  1. Comment le développement du GSM dans l’entreprise s’articule-t-il avec le parc existant de téléphones fixes ? Y a-t-il duplication des équipements pour une même personne ou au contraire substitution, les GSM tendant à remplacer les téléphones fixes?
  2. Quel est le poids du nomadisme et du télétravail en entreprise ? Ce poids va-t-il aller croissant favorisant de fait les outils nomades (PC portable, smartphone, tablette) ?
  3. Le « Bring Your Own Device » (BYOD) semble s’installer durablement comme tendance de fond dans l’entreprise. Si les entreprises fournissent dans la grande majorité des cas les téléphones mobiles pour leurs salariés travaillant sur écran, il semble que ceux-ci apportent majoritairement leur équipement personnel dans le cas d’un smartphone ou d’une tablette. Ce phénomène est-il amené à se renforcer à l’avenir?

Sommaire de l’étude

  1. Equipement IT des entreprises
    • Téléphonie fixe et PBX
      • Postes fixes
      • Micro-casques
      • Solution de communication
    • Equipement mobile
    • Articulation fixe mobile
      • GSM
      • Smartphone
      • Tablette
      • Clé 3G/4G
    • Nature des contrats souscrits
      • Services
      • Contrat globaux/contrats individuels
      • Mobile compris ou “sim-only”
    • Intentions d’investissement des entreprises
      • Intentions d’investissement et horizon
      • Type de terminal
      • Intention de changer d’opérateur mobile
      • Raisons du changement d’opérateur
    • Présence des acteurs
      • Opérateurs mobiles
      • OS mobiles
  2. Contexte de travail des salariés
    • Configuration du lieu de travail
    • Répartition du temps de travail
    • Travail en mobilité
    • Télétravail
    • Pratiques de la réunion
  3. Usage des terminaux mobiles
    • Equipement mobile des travailleurs sur écran
      • GSM, smartphone, tablette tactile, PC portable, clé 3G/4G
      • Fonction statutaire des terminaux
    • Téléphone mobile
      • Abonnements smartphones
      • Fonctionnalités utilisées sur téléphone mobile
      • Applications professionnelles utilisés sur téléphone mobile
      • Part des conversations téléphoniques sur téléphone mobile
      • Le mobile concurrence-t-il le fixe ?
  4. Usage des terminaux personnels
    • Usage d’un terminal nomade au travail
    • Selon le profil des collaborateurs
    • Intentions d’usage d’un terminal personnel
    • Freins à l’utilisation d’un terminal personnel
    • Contributions des entreprises aux terminaux personnels
    • Coût de l’abonnement individuel

Méthodologie

Enquête téléphonique auprès de 1.000 entreprises (mono-site/multi-sites) et par Internet auprès de 600 travailleurs sur écran (knowledge workers). Données redressées sur la taille, le secteur d’activité et la zone géographique pour une parfaite représentativité de l’échantillon.

Usages et pratiques des outils de communication en entreprise

by

L’étude 2014 est parue!

En contrepoint de l’enquête auprès des entreprises (1000 entreprises interrogées) qui renseigne sur la pénétration des outils de communication et les intentions d’investissements des entreprises (Observatoire des Télécoms en Entreprises), Scholè Marketing enquête auprès des salariés (600 travailleurs sur écran) pour savoir quels sont les usages effectifs des outils de communication.

Les outils de communication en entreprises sont-ils utilisés, et avec quelle fréquence ? Quelle appréciation les salariés ont-ils de ces outils ? Les communications électroniques ou virtuelles sont-elle appelées à détrôner le téléphone fixe ? Voire le mobile ? Les salariés sont-ils débordés par la multiplication des outils de communication ou arrivent-ils à les gérer correctement ?

Des salariés en attente de plus d’outils de communication

Malgré le développement des outils de communication en entreprises (téléphone fixe, téléphone mobile, micro-casques, outils de téléconférence, mail, messagerie instantanée, réseaux sociaux, softphones, indicateurs de présence, etc.), les salariés n’en plébiscitent véritablement que trois : le téléphone fixe (toujours le principal outil), le mail (78% des travailleurs sur écran), et le téléphone mobile (62%).

Si les outils électroniques comme les réseaux sociaux professionnels, la messagerie instantanée, les logiciels de téléphonie, les solutions de téléconférence étaient déployés, les salariés non utilisateurs s’en serviraient. Ce qui contribuerait à doubler l’audience de ces outils et préparerait le développement des communications unifiées.

Il y a donc aujourd’hui un décalage important entre les attentes des salariés et ce que leur entreprise leur met à disposition. Ce qui explique partiellement le fait qu’ils apportent leurs outils personnels au travail (smartphone, tablette).

Intentions d'usage des outils de communication

Indicateurs-clés fournis par l’étude

  • Les pratiques de travail en entreprises
    • Travail nomade
    • Télétravail
    • Budget temps
    • Réunions
    • Etc.
  • Les équipements utilisés
    • Equipements fixes : téléphone, micro-casque, webcam, etc.
    • Equipements nomades : ordinateur portable, smartphone, tablette, etc.
    • Types d’abonnements mobiles
    • BYOD : taux d’usage, intentions, leviers/freins, etc.
  • Pratiques de la téléphonie Visioconférence en salle
    • Temps passé au téléphone
    • Part des conversations sur mobile
    • Fonctionalités utilisées sur le fixe et le mobile
  • Usage des outils informatiques de communication
    • Courrier électronique
    • Messagerie instantanée
    • Logiciels de téléphonie
    • Conferencing
    • Réseaux sociaux
    • Communications unifiées
    • Etc.
  • Usage des outils collaboratifs
    • Agenda partagé
    • Partage de documents
    • Etc.
  • Intentions d’usage
    • Outils de communication
    • Outils collaboratifs
  • Retours d’expérienceTaux de présence des solutions utilisées et des acteurs
    • Fréquence d’usage
    • Satisfaction
    • Avantages/inconvénients

Méthodologie

Enquête téléphonique auprès d’un échantillon de 600 établissements (mono-site/multi-sites). Intervalle de confiance de 4% à 95%. Données redressées sur la taille, le secteur d’activité et la zone géographique pour une parfaite représentativité de l’échantillon.
Contact :
Nicolas Amestoy
Directeur des études
Tel : 01 71 16 15 80 / Mel : nicolas.amestoy@schole.fr

Les entreprises renouent avec les investissements de communication en 2014

by

Après une année 2013 marquée par un recul net des intentions d’investissements, les entreprises observent un doublement de leurs intentions en 2014 : changement de PBX, passage à la ToIP, externalisation de la téléphonie ou virtualisation du PBX, etc. Si ces tendances se confirment, le marché renouera avec une croissance significative en 2014 et 2015.
Intentions d'investissement des entreprises

Objectifs

  • Fournir aux acteurs du marché une vue d’ensemble de l’équipement en solutions de communication des entreprises : téléphonie fixe,téléphonie mobile, communications électroniques et solutions de communications unifiées.
  • Établir des prévisions de marché à partir des intentions d’investissement/achat déclarées.

Nous avons réalisé une enquête téléphonique de plus de 200 questions auprès de 1000 entreprises segmentées par taille, secteur, zone géographique pour une parfaite représentativité.

Thèmes de l’enquête

  • Equipement informatique
  • Equipement de téléphonie fixe (Box DSL, PBX, IPBX, Centrex, Routeur IP, PBX virtualisé, postes filaires, DECT, Wifi, micro-casques…)
  • Equipement nomade (PC portable, GSM, smartphone, tablette, clé 3G) et détail des contrats GSM (globaux, GSM inclus, “sim-only”, etc.)
  • Equipement en Conferencing (salles et soft)
  • Equipement en solutions informatiques de communication (mails, IM, serveur de messagerie, réseaux sociaux, téléphonie logicielle, etc.)
  • Equipement en outils collaboratifs (partage de documents, agenda partagé, annuaire mutualisé)
  • Pénétration des solutions de communications unifiées
  • Passage à la ToIP et retour d’expérience
  • Mises en oeuvre de technologies Machine-to-Machine et détail
  • Taux de présence des grands offreurs : constructeurs PBX, intégrateurs, opérateurs Centrex, opérateurs fixes, opérateurs mobiles, constructeurs de micro-casques, fournisseurs de services d’audioconférence, fournisseurs de solutions informatiques, de communications unifiées, etc.
  • Intentions d’investissement (téléphonie, solutions de communication), intentions de changement d’opérateur

L’étude est disponible dans son intégralité, ou sous forme de module, ou enfin à l’indicateur.

Observatoire des Télécoms en Entreprises 2014

by

8ème vague d’enquête

Scholè Marketing lance pour la 8ème année consécutive l’Observatoire des Télécommunications en Entreprises.

Le marché des télécommunications en entreprise connait une évolution majeure : sophistication des équipements fixes et mobiles, développement et convergence des réseaux d’entreprises, dématérialisation des services de communication, développement des communications unifiées, etc. Les acteurs du marché IT ont donc plus que jamais besoin d’une photographie claire du niveau d’équipement des entreprises et de l’adoption des nouveaux outils de communication.

Objectifs

  • Fournir aux acteurs du marché une vue d’ensemble de l’équipement en solutions de communication des entreprises : téléphonie fixe,téléphonie mobile, communications électroniques et solutions de communications unifiées.
  • Mesurer les usages des services de communication en entreprise : téléphonie fixe, services en mobilité, communications unifiées, etc
  • Établir des prévisions de marché à partir des intentions d’investissement/achat déclarées.

Une double enquête pour mieux cerner le marché

  • Une enquête téléphonique auprès de 900 entreprises segmentées taille, secteur, zone géographique pour une parfaite représentativité renseigne sur l’équipement des entreprises.
  • Une enquête en ligne auprès de 600 travailleurs sur écran (knowledge workers) permet demesurer l’adoption et les usages des services de communication.

Enquête Entreprises

  • Équipement des entreprises : fixe, mobile, PBX/centrex/box/cloud telephony, communications électroniques, conferencing, communications unifiées
  • Pénétration et retour d’expérience de la ToIP
  • Part de marché des fournisseurs : opérateurs fixe/mobile, constructeurs, installateurs, micro-casques
  • Intentions d’investissement (téléphonie, solutions de communication), changement d’opérateur

Enquête Salariés

  • Pratiques de travail : télétravail, réunion, environnement de travail
  • Pratiques générales de communication : temps passé à communiquer sur les différents outils
  • Équipements utilisés par les salariés : téléphonie, informatique, équipements nomades (tablettes, smartphones, laptops…)
  • Part de marché des constructeurs et des offreurs de services
  • Usages effectifs des outils de communication, et fréquences : fixe, mobile, mail, messagerie instantanée, réseaux sociaux, travail collaboratif, communications unifiées, etc.
  • Retours d’expérience : satisfaction, freins, leviers

 

Scholè Marketing, partenaire du salon Cloud Computing World Expo

 

 

 

 

 

 

55% des entreprises passées à l’IP en France

by

En l’espace de 4 ans, le nombre d’entreprises de 6 salariés et plus passées à l’IP a enregistré un doublement, passant de 27% en 2010 à 55% en 2013, soit une croissance annuelle moyenne de 23% par an. Toutefois, après une période de croissance très soutenue (2010-2012), la progression de l’IP marque le pas en 2013, avec un « petit » 4% d’évolution, traduction des difficultés économiques essuyées par le pays.

Si on raisonne en termes d’empreinte salariale, ces 55% d’entreprises correspondent en théorie à 47% des salariés. Le marché pâtit en France de la faiblesse du tissu des PME (50 à 499 salariés), peu nombreuses. De sorte que la progression de l’IP intervient en quelque sorte en tenaille avec des Grands Comptes sensibilisés aux bénéfices de configurations professionnelles et des TPE attirées par des Box issues du marché grand public.

Même pour des Grands Comptes, les investissements ne sont ni d’un seul tenant ni uniformes. Fonction de la centralisation ou non de l’entreprise, tous les sites ou filiales ne passent pas en même temps à l’IP. Voire, à l’intérieur d’un même établissement peut coexister une architecture IP de pair avec des postes TDM. Du reste, la grande majorité des entreprises passées à l’IP conservent des accès télécoms classiques « par sécurité ».

L’intérêt des communications unifiées en entreprises – Interview BFM du 28 nov. 2013

by

Retour sur le Baromètre de la Mobilité en entreprises – Interview Microsoft du 13 Nov. 2013

by

Observatoire l’IP Transformation (ToIP) en entreprises

by

Pour la 7ème année consécutive, Scholè Marketing a mené en 2013 une enquête auprès de 900 sociétés (DSI) + 500 salariés pour mesurer le passage à la ToIP des entreprises et les pratiques des travailleurs sur écran.
En l’espace de 4 ans, le nombre d’entreprises de 6 salariés et plus passées à la ToIP a doublé, passant de 27% en 2010 à 55% en 2013. On peut escompter que 60% des entreprises auront adopté une ou plusieurs solutions IP de communication en 2015.

Plusieurs questions se posent :

  1. Quels sont les solutions ToIP privilégiées par les entreprises ?
  2. Assiste-t-on à un décollage d’offres dématérialisées (Centrex, Cloud Telephony) ?
  3. Quels sont les leviers et les freins du passage à la ToIP ?
  4. La ToIP contribue-t-il à rebattre les cartes des acteurs en introduisant une nouvelle concurrence ?
  5. Quels sont les projets des entreprises en matière de téléphonie ?

 

Baromètre du nomadisme et de la mobilité

by

A partir d’une enquête approfondie auprès de 1.000 entreprises, représentatives de la population des entreprises en France de 1 salarié et plus, et 500 travailleurs sur écran, Scholè Marketing s’attache à évaluer le poids du nomadisme et de la mobilité en entreprises. Concrètement, nous avons mesuré la pénétration des terminaux nomades en entreprise, ainsi que les usages effectifs des salariés. 75% des entreprises sont équipées de terminaux nomades :

Parmi les problématiques traitées :

  1. Comment le développement du GSM dans l’entreprise s’articule-t-il avec le parc existant de téléphones fixes ? Y a-t-il duplication des équipements pour une même personne ou au contraire substitution, les GSM tendant à remplacer les téléphones fixes?
  2. Quel est le poids du nomadisme et du télétravail en entreprise ? Ce poids va-t-il aller croissant favorisant de fait les outils nomades (PC portable, smartphone, tablette) ?
  3. Le « Bring Your Own Device » (BYOD) semble s’installer durablement comme tendance de fond dans l’entreprise. Si les entreprises fournissent dans la grande majorité des cas les téléphones mobiles pour leurs salariés travaillant sur écran, il semble que ceux-ci apportent majoritairement leur équipement personnel dans le cas d’un smartphone ou d’une tablette. Ce phénomène est-il amené à se renforcer à l’avenir?

Baromètre du Cloud Computing en entreprises

by

L’essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure du secteur des technologies de l’information. Virtualisation, mutualisation des ressources, flexibilité du système d’information, accès à la demande et paiement à l’usage sont les concepts clés de ce nouveau modèle. Si l’on connait assez bien le positionnement des prestataires, on dispose en revanche de peu d’information sur la demande des entreprises.

Quelles sont leurs attentes vis-à-vis des services Cloud ? Quels sont les domaines prioritaires dans lesquels elles comptent investir ? Et à quelle hauteur ? De même, alors que le Cloud soulève un certain nombre de difficultés techniques et organisationnelles, quels sont les freins perçus par les entreprises ? Sont-elles prêtes à changer leur mode de fonctionnement pour utiliser des services hébergés ?

A partir d’une enquête approfondie auprès de 600 entreprises, représentatives de la population des entreprises en France de 6 salariés et plus, Scholè Marketing a mesuré la pénétration des différents services de Cloud Computing : Infrastructure as a service (IaaS), Platform as a service (PaaS), Software as a service (SaaS) et Cloud Telephony.

36% des entreprises ont recours à une ou plusieurs solutions Cloud. Toutefois, peu d’entreprises connaissent le terme « Cloud Computing » et moins encore comprennent réellement de quoi il s’agit.

Observatoire des télécommunications en entreprises

by

L’Observatoire des télécommunications en entreprises est paru. Il traite de tous les outils de communication en entreprise : téléphone fixe, téléphone mobile, communications électroniques, conferencing, outils collaboratifs, communications unifiées. L’étude s’appuie sur :

  • Une enquête auprès de 900 entreprises (DSI, directions télécoms)
  • Une enquête auprès de 500 salariés travailleurs sur écran

Nouvelle étude sur le marché français du PBX Asterisk

by

Asterisk Scholè Marketing

En octobre 2012, Scholè Marketing a réalisé une étude sur le marché du PBX Asterisk en France. Il s’agit d’une part de déterminer le marché du renouvellement du PBX et d’autre part de mesurer l’intérêt des intégrateurs pour une solution de type PBX.

Lire la suite

Une adoption significative des nouveaux outils de communication et de collaboration

by

Selon les derniers résultats de l’Observatoire des Télécoms, les entreprises ont considérablement élargi le panel de leurs outils de communication et adopté de nouvelles solutions collaboratives (on parle aussi de communications unifiées). Au téléphone et au courrier électronique s’ajoutent désormais de multiples outils tels la messagerie instantanée ou les réseaux sociaux, services qui rencontrent un succès massif auprès du grand public. Mais si les entreprises semblent avoir franchi le pas, qu’en est-il des collaborateurs qui les composent ? Car au-delà des plans d’équipement mis en oeuvre pas les DSI se pose la question de l’adoption de ces nouveaux outils par les salariés. Comment ces nouveaux services sont-ils perçus ? Et plus avant quel est leur niveau d’adoption réel par les collaborateurs ? Pour répondre à ces questions, Scholè Marketing a mené une enquête auprès de 700 salariés et dirigeants d’entreprises pour comprendre leurs pratiques de travail et leurs usages des nouveaux outils de communication et collaboration.

Lire la suite

Des signaux positifs sur le marché des télécoms d’entreprise

by

Dans un contexte de crise, le marché des télécoms d’entreprise affiche des signes de bonne santé. C’est ce que révèlent les derniers résultats de l’Observatoire des télécoms de Scholè Marketing, qui mesure chaque année l’équipement et les usages des entreprises dans le domaine des télécommunications. Plusieurs indicateurs sont en effet au vert : le renouvellement des PBX à court terme, la pénétration de la ToIP/VoIP, sa notoriété et les intentions de migration des entreprises sont autant d’indices qui laissent entrevoir une reprise du marché.

Premier indicateur positif mesuré par l’étude, l’adoption des solutions de ToIP/VoIP continue de progresser dans les entreprises : en 2012, près de la moitié d’entre elles sont concernées. L’enquête montre que l’IP reste un marché recouvrant des réalités très diverses selon les types d’entreprise. Ainsi, les petits comptes sont très équipés en box ADSL qu’ils utilisent pour la voix et l’accès data, profitant ainsi des offres forfaitisées et illimitées des opérateurs. En revanche, les moyennes et grandes entreprises sont dotées de solutions de plus grande envergure, type IPBX, Routeur IP, ou Centrex.

télécoms d'entreprise Scholè Marketing

Source : Scholè Marketing, juin 2012

Lire la suite

Les entreprises sont matures pour adopter les outils de Conferencing

by

Scholè Marketing publie chaque année un baromètre sur le marché français du conferencing (audio/visio/webconférence). Avec un dispositif d’étude basé sur une double enquête, interrogeant un échantillon d’entreprises (de 6 salariés et plus) et un échantillon de cadres/dirigeants, le cabinet sonde à la fois l’équipement des organisations et les pratiques des utilisateurs. Selon les derniers résultats publiés fin 2011, le marché est aujourd’hui largement mature avec des taux de notoriété et d’usage importants chez les cadres. En revanche l’équipement se concentre encore sur un certain type d’entreprises, plutôt grands comptes et à dimension internationale. Enfin l’étude révèle une réelle appétence des utilisateurs pour les solutions de téléconférence. Bien que plus réservées, les petites et moyennes entreprises réfléchissent aussi à intégrer ces outils, ce qui laisse entrevoir des perspectives de développement dans les années à venir.

Lire la suite

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com