Aux termes de Médiamétrie, la France compte 36,6 M d’Internautes à domicile, soit plus de la moitié des Français. Indéniablement la diffusion d’offres haut débit multi-services dites « triple play » à partir de 2003 a-t-elle contribué à ouvrir en grand les vannes de la démocratisation d’Internet en France. Internet est tout à la fois un média d’information, un canal de distribution des médias existants et un support de loisirs. On y recherche des adresses, des biens et services ; on y lit les grands titres des journaux, mais également, on y joue à des jeux sociaux, on y regarde des vidéos, on y passe beaucoup de temps à lire sur des forums, des blogs, des sites Internet… En bref, Internet est une sorte d’activité totale qui rassemble toutes les autres et qui introduit des pratiques inédites.

Dès lors quel est l’impact d’Internet sur la vie des individus ? Internet à domicile introduit-il une rupture dans les pratiques des individus, ou au contraire ne modifie-t-il qu’à la marge les comportements ? Internet conduit-il par exemple les « digital natives » (jeunes générations nées avec Internet, voire avec Facebook) à délaisser la télévision ? Les Internautes se satisfont-ils de loisirs « scotchés » sur l’écran du PC ou de la tablette, ou au contraire Internet aurait-il tendance à démultiplier tous les loisirs, y compris les plus classiques ? Bref, qui sont les Internautes à domicile ?

L’accès Internet, vecteur de la téléphonie et de la télévision

91% des Internautes à domicile disposent d’un accès haut débit (ADSL, câble ou fibre optique). Mais le plus souvent, celui-ci n’est pas fourni nu, mais de concert avec la téléphonie illimitée et la télévision. Si la France n’a pas inventé les offres multi-services (elles ont été introduites au Japon et en Italie), elle leur a donné une extension inédite grâce à l’innovation commerciale du forfait (package de plusieurs offres) illimité, à rebours d’une consommation à l’usage qui était la norme sur Internet.

 internautes_culture_forfait

Source : Scholè Marketing

A telle enseigne que la téléphonie sur large bande (ou téléphonie sur IP) a remplacé la téléphonie traditionnelle, et que l’ADSL est devenu le premier mode de distribution hors diffusion hertzienne de la télévision devant le câble et le satellite . Et que les Français ont ainsi pu goûter aux joies de bouquets télévisuels de plus de 100 chaînes qui contrastent singulièrement sur les 5-6 chaînes accessibles à la plupart avant 2003.

 internautes_culture_receptionTV

Source : CSA, premier semestre 2011

 

L’inflation des équipements de loisirs

Les Internautes à domicile sont en général bien dotés en matière d’équipement de loisirs dans le foyer. Ils disposent en moyenne de deux ordinateurs (un fixe et un PC mobile), et ils sont deux tiers à avoir renouvelé récemment leur téléviseur en faveur d’un écran plat. 54% disposent d’une console de jeu de salon ou portable. Au total, ce sont plus de 6 écrans de loisirs (y compris les mobiles) qui sont accessibles dans les foyers, dans un contexte ou ceux-ci deviennent progressivement de plus en plus polyvalents. Les consoles de jeux incluent des fonctions multimédias ; même les télévisions s’y mettent désormais en se connectant à Internet.

 internautes_culture_equipmt_foyer

Source : Scholè Marketing

Si rien n’indique que le téléviseur connecté ou 3D va suivre les courbes de vente du téléviseur haute définition (les ménages vont-ils si rapidement renouveler leur équipement ?), en revanche tout porte à croire que la tablette tactile va se répandre comme une traînée de poudre ; 13% des Internautes déclarent déjà en posséder une fin 2011 alors que l’iPad première version n’est sorti qu’en avril 2010, et qu’à la différence des smartphones, il n’est pas subventionné par les opérateurs. La liseuse numérique, quant-à-elle peine à sortir d’un marché de niche.

Internet rivalise avec la télévision

Internet ne détrône pas la télévision puisque tous les Internautes la regardent à l’instar des foyers classiques. Ils sont par exemple 95% à regarder régulièrement ou occasionnellement les grandes chaînes nationales.

internautes_culture_conso_tv

Source : Scholè Marketing

Toutefois deux éléments nouveaux doivent être pris en considération. Les jeunes sont moins enclins que leurs aînés à se poster devant le petit écran. Il est de tradition que l’audience de la télévision progresse avec l’âge. Toutefois, les jeunes sollicités par d’autres écrans comme Internet et les réseaux sociaux qu’ils pratiquent intensément pourraient être tentés de se détourner durablement du petit écran.

 internautes_culture_dei_tv

Source : Scholè Marketing

Ce et d’autant plus que le temps passé sur Internet tend à rivaliser avec la durée d’écoute de la télévision. Les Internautes déclarent en effet passer presqu’autant de temps sur Internet que devant la télévision. Certes on peut surfer sur Internet au travail, et le multitâches tend à se répandre dans les foyers (une grande majorité des équipés smartphone ou tablette vont sur Internet lorsqu’ils regardent la télévision). Et Internet va continuer à progresser avec l’essor des smartphones qui développent presque mécaniquement le surf Internet, le mail, l’usage d’applications… D’ores et déjà, les mobinautes (49% des Internautes) déclarent passer 40 minutes par jour en moyenne à surfer sur leur téléphone.

Le budget-temps loisirs des individus n’est pas extensible à l’infini (il faut bien quelques heures de sommeil dans la journée), et à terme, on peut penser que les Internautes exerceront des arbitrages qui seront peut-être en défaveur de la télévision.

Des loisirs très variés

Loin que les Internautes se coupent du monde, les deux-tiers d’entre eux vont au cinéma, lisent des livres, et pratiquent le jeu vidéo. Et 20 à 30% sortent pour voir des spectacles ou visiter des expositions. Internet ne conduit pas à se retrancher derrière un écran , non plus qu’à se cantonner à des activités purement numériques. Voire, Internet tend à accroître les occasions de loisirs en introduisant de nouvelles pratiques numériques (ex. la radio ou la musique sur le PC), mais aussi en démultipliant les pratiques traditionnelles.

 internautes_culture_loisirs_culturels

Source : Scholè Marketing

En conclusion 

Internet ne semble pas créer de grosses ruptures dans les pratiques des individus. Il s’accompagne d’une multiplication d’équipements de plus en plus polyvalents, qui sont autant de nouvelles occasions de loisirs. Si les Internautes ne se cantonnent pas à des pratiques derrière écran, il est clair que le temps consacré à Internet (sur PC, et désormais sur téléphone mobile et tablette) va croître toujours plus et risquer de porter préjudice à d’autres loisirs comme la télévision. A moins, qu’à l’instar de nos enfants, nous ne devenions tous réellement multitâches…

WP LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com