Les communications unifiées : quels apports pour les entreprises ?

by

Livre blanc pour le compte d’Apps2Com

Cela fait près de 10 ans que l’on évoque les communications unifiées en entreprises.

Force est de constater, malgré les multiples présentations et livres blancs qui se sont succédés, que le concept en demeure encore quelque peu mystérieux du point de vue des entreprises. De même, ce sont souvent les très grands comptes qui en bénéficient alors que les entreprises moyennes ou petites en restent aux outils de communication classiques que sont le téléphone ou le mail.

Nous voudrions partager une conviction : les communications unifiées vont se déployer et toucher à terme toutes les entreprises. Parce que les individus ou les jeunes générations introduisent de nouveaux supports en entreprises comme la messagerie instantanée ou les réseaux sociaux. Parce que les outils traditionnels sont saturés – voyez l’inflation de mails quotidiens que nous devons traiter. Parce qu’enfin les nouvelles formes de commercialisation (services dans le « cloud » avec un paiement à l’usage) rendent aujourd’hui l’implémentation de nouveaux services bien plus aisée dans les entreprises que l’installation des PABX hier.

Ces nouveaux outils sont source de productivité dans l’entreprise en décuplant la capacité à joindre des prospects ou à faire travailler ensemble des partenaires distants. Et ils sont nécessaires pour que l’entreprise entre de plain-pied dans la transformation digitale.

 

Unified Communications – Source Mitel

55% des entreprises passées à l’IP en France

by

En l’espace de 4 ans, le nombre d’entreprises de 6 salariés et plus passées à l’IP a enregistré un doublement, passant de 27% en 2010 à 55% en 2013, soit une croissance annuelle moyenne de 23% par an. Toutefois, après une période de croissance très soutenue (2010-2012), la progression de l’IP marque le pas en 2013, avec un « petit » 4% d’évolution, traduction des difficultés économiques essuyées par le pays.

Si on raisonne en termes d’empreinte salariale, ces 55% d’entreprises correspondent en théorie à 47% des salariés. Le marché pâtit en France de la faiblesse du tissu des PME (50 à 499 salariés), peu nombreuses. De sorte que la progression de l’IP intervient en quelque sorte en tenaille avec des Grands Comptes sensibilisés aux bénéfices de configurations professionnelles et des TPE attirées par des Box issues du marché grand public.

Même pour des Grands Comptes, les investissements ne sont ni d’un seul tenant ni uniformes. Fonction de la centralisation ou non de l’entreprise, tous les sites ou filiales ne passent pas en même temps à l’IP. Voire, à l’intérieur d’un même établissement peut coexister une architecture IP de pair avec des postes TDM. Du reste, la grande majorité des entreprises passées à l’IP conservent des accès télécoms classiques « par sécurité ».

L’intérêt des communications unifiées en entreprises – Interview BFM du 28 nov. 2013

by

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com